top of page

Comment Yoga Nidra peut soutenir notre travail avec un thérapeute ?

Dernière mise à jour : 29 mars

J’ai beaucoup tardé à faire une thérapie avec un psychologue car je ne voyais pas l’intérêt de « ressasser » et de m’ « engluer » dans le passé. Je savais pertinemment où pouvait se situer l’origine de mes problèmes de sommeil alors qu’est-ce que cela pouvait bien changer ? Je ne dirais pas que c’était une erreur de jugement mais plutôt de l’ignorance de ma part.


susana darcambel enfant

Depuis enfant, j’avais toujours eu un sommeil agité et angoissé, puis, par habitude, j’ai fini par vivre avec sans trop y attacher d’importance jusqu’au jour où mon corps ne m’a plus soutenue. Un mal de dos terrible avait fini par s’installer, mon corps était vraiment fatigué. En janvier 2022, n’en pouvant plus de ces nuits agitées parfois rythmées par des insomnies, je décide de contacter une psychothérapeute spécialisée en EMDR (Psychothérapie par mouvements oculaires) : au bout de la deuxième séance avec elle, je finis par dormir comme un bébé toutes les nuits suivantes.


Ce sommeil réparateur je l’embrasse maintenant nuit après nuit, chose encore stupéfiante pour moi !

La psychologue était assez surprise de l’efficacité de la thérapie car il aura fallu une dizaine de séances au total pour comprendre et désamorcer les traumatismes à l’origine de mon problème de sommeil. Je suis certaine aujourd’hui que ma pratique du Yoga (et notamment du Yoga Nidra) m’a énormément aidée à identifier mes émotions et mes sensations et ainsi de les transformer grâce à la thérapie EMDR.


Développer la Pleine Conscience


Avant de continuer dans la lecture de cet article, gardez bien en tête qu’il n’y pas de course à la guérison, tout est relatif à chacun et chacune, selon le degrés de violence de l’émotion associée aux évènements, selon le milieu socio-culturel, selon les ressources de chacun et chacune.


Conscientiser les choses avant de les transformer est le premier pas vers la guérison d’où la complémentarité du Yoga et de la thérapie. La célèbre phrase des psys me revient en tête : « en venant me voir, le plus gros vient d’être fait » ce qui signifie qu’il est nécessaire d’avoir conscience que nous allons mal, d’avoir conscience que nous souhaitons ardemment que notre vie change en mieux. Sinon, il est impossible d’envisager un changement quelconque.


La philosophie du Yoga prône la présence à soi, le retour en son centre par la conscience de nos schémas mentaux, du bruit de nos pensées en développant un oeil témoin sans s’attacher à nos réactions.


En méditation, il ne s’agit pas de « faire le vide des pensées » mais au contraire de les accueillir, de les observer et de les laisser partir et recommencer. Une clarté d’esprit finit par colorer nos actions et nos prises de décisions. Juste en observant, le mental s’ancre dans le moment présent, se calme, les émotions s’harmonisent à travers des exercices de respirations ou même en pratiquant Yoga Nidra.


posture de shavasana en yoga Sidra

La méditation, les exercices de Yoga postural, le Yoga Nidra, les exercices de respirations (pranayama) constituent ce premier pas conscient vers soi : on s’arrête, on respire, on accueille, on s’observe, sans jugement et on décide de transformer. Parfois, c’est difficile, voire impossible pour une personne de rester allongée trop longtemps en Yoga Nidra ou même en position lotus car le moment présent est bien trio douloureux, voire violent. La relaxation induite par ces pratiques fait remonter traumatismes, symptômes de PTSD et autres angoisses. Le corps et l’esprit s’expriment lors de ces moments de détresse car le système nerveux, baigné dans la relaxation, baisse les barrières d’hyper-vigilance qui le maintenaient en état d’alerte et de maîtrise constant.


Un travail de défrichage de notre être -et plus précisément de notre inconscient- s’impose qui peut se faire avec un thérapeute compétent.


Yoga Nidra et Inconscient


En thérapie EMDR, j’ai pu remarquer que la thérapeute m’invitait à adopter un regard d’observatrice lorsque je racontais mes souvenirs pour tirer les fils d’Ariane et déceler exactement ce qui pouvait bien m’empêcher de dormir correctement. Chaque détail me revenait en mémoire, des détails insoupçonnés et pourtant essentiels dans la compréhension de l’évènement traumatique.

Or, c’est dans l’inconscient que se terrent ces éléments qui se dérobent à notre insu, pour notre survie, au moment où l’évènement a eu lieu. C’est l’espace de la psyché du refoulement (désirs sexuels selon Freud, traumatismes, souvenirs, complexes, etc.) mais pas que !


portrait de Carl Gustav Jung

Jung a fait 2 découvertes fondamentales sur l’inconscient :

  • l’inconscient personnel est le siège de la créativité et de nos élans profonds, il est intrinsèquement lié à l’inconscient collectif auquel chaque individu est relié à travers sa lignée, sa culture et sa civilisation


  • l’inconscient collectif se manifeste par le biais d’archétypes, un cadre vide qui commence à vivre dès lors qu’il est touché par une énergie psychique. Ainsi, un archétype peut se personnaliser avec des images collectives, des symboles anciens pour exprimer une problématique individuelle.

Les visualisations suscitées pendant Yoga Nidra sont pétries d’archétypes et de symboles et réveillent du contenu inconscient chez les pratiquants dans l’objectif de purifier la conscience. Selon la philosophie yogique, les vies antérieures, la petite enfance, les expériences de vie sont enregistrées dans l’inconscient. Il arrive que des souvenirs (joyeux ou pénibles) remontent à la surface lorsque l’on commence à pratiquer Yoga Nidra.


Le fait de garder une posture de témoin pendant les visualisations invite à ne porter aucun jugement (c’est dur je sais !) ainsi l’égo ne s’identifie pas aux émotions suscitées, le travail thérapeutique commence et une meilleure compréhension de la nature de l’esprit se dessine. Vous voulez en savoir plus sur le Yoga Nidra ? Dans cet article je raconte ma découverte de cette méthode de relaxation fabuleuse (lors de mon séjour prolongé de 3 ans au Népal 😅) et en quoi elle consiste.


Psychogénéalogie et Yoga Nidra, un duo audacieux


J’ai découvert la psychogénéalogie lors de l’enregistrement de la saison 3 de Fleur de Cactus sur le burn-out et les deuils à travers ma rencontre avec Ludivine Morin, sophrologue, experte en psychogénéalogie et fondatrice de Lianes. Cette rencontre a été une révélation ! J’ai rapidement eu envie de travailler avec Ludivine dans le cadre de l’Escapade Fleur de Cactus.


Ludivine Morin et Susana d'Arcambel qui discutent

Yoga Nidra et Psychogénéalogie iront main dans la main durant ce séjour immersif conçu pour vous aider à fermer et ouvrir un nouveau chapitre de vie en ayant une meilleure vision de la vie que vous souhaitez.

La Psychogénéalogie, ou analyse transgénérationnelle, est une exploration de tous les héritages invisibles et inconscients qui nous proviennent des générations au-dessus de nous. Créer son arbre généalogique est un acte créatif, ludique et thérapeutique à forte teneur émotionnelle.

Les ateliers de Yoga Nidra permettront d’assoir l’ancrage dans le présent pour mettre à distance des évènements douloureux, des relations familiales conflictuelles ou des héritages transgénérationnels...tout en allant à leur rencontre. Mettre de la conscience sur notre place dans ce système familial permettra d’envisager un nouveau code de valeurs et de nouvelles priorités qui nous sont propres.


L’Escapade Fleur de Cactus aura lieu du 12 au 15 octobre, Yoga Nidra et Psychogénéalogie seront au coeur de ce séjour immersif transformateur. Il reste quelques places !



Liens utiles





67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page